Flash INFO :

à compter du dimanche 27 mars 2022 et jusqu’au dimanche 30 octobre 2022, les heures d’ouverture et de fermeture du cimetière sont fixées de 8 heures à 20 heures.

Des inquiétudes sur la ressource en eau à Buzançais

Le lundi 10 mai 2022, Régis BLANCHET, Maire de Buzançais, a organisé, en accord avec Stéphane SINAGOGA, Secrétaire général de la Préfecture de l’Indre, une réunion pour évoquer la ressource en eau à Buzançais.

Des inquiétudes sur la ressource en eau à Buzançais

Le lundi 10 mai 2022, Régis BLANCHET, Maire de Buzançais, a organisé, en accord avec Stéphane SINAGOGA, Secrétaire général de la Préfecture de l’Indre, une réunion pour évoquer la ressource en eau à Buzançais.

Outre la Commune de Buzançais et la Préfecture de l’Indre, étaient présents : la Commune de Saint-Lactencin, la Communauté de communes Val de l’Indre-Brenne, le Pays Castelroussin Val de l’Indre, le Conseil départemental de l’Indre, le Syndicat mixte des eaux de la Demoiselle, le SDIS36, la DDT de l’Indre, l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, la Délégation départementale de l’Indre de l’ARS, la Chambre d’agriculture de l’Indre, le GDAB36, des agriculteurs, des négociants agricoles et des entreprises de Buzançais.

Une ressource en eau fragile à préserver

Régis BLANCHET explique : « Au cours des derniers mois, les pluies ont été insuffisantes. Les nappes phréatiques ne se sont pas rechargées et les sols manquent d’eau. Nous sommes inquiets, parce que la situation actuelle est aussi préoccupante que celle que nous avons connu en 2019 ».

La Ville de Buzançais et le département de l’Indre ne sont pas les seuls territoires concernés par la menace de sécheresse. Des départements proches, comme celui des Deux-Sèvres, sont confrontés au manque d’eau depuis le début des années 2000. Partout en France et dans le monde, la modification du climat que nous connaissons se manifeste par une élévation des températures et une baisse des pluies.

Une consommation d’eau en forte diminution

Face à la fragilité de la ressource, la Ville de Buzançais a organisé différemment plusieurs services municipaux pour réduire la consommation en eau. Cette réorganisation, associée aux économies d’eau réalisées par les habitants, les entreprises de la Zone d’activités économiques de Buzançais, les agriculteurs de Buzançais et de Saint-Lactencin, est pertinente et efficace.

Ainsi, les quantités d’eau prélevées sur les deux forages de Buzançais, la Gare et la Grosse Planche, diminuent depuis 1996. En 1996, le volume prélevé par les forages était de 750 475 m3, il est passé à 531 759 m3 en 2017 et à 325 295 m3 en 2021.

Un projet d’interconnexion pour assurer la sécurisation en eau

La Ville de Buzançais a aussi investi pour changer les canalisations d’eau potable présentant des fuites. Ainsi, un montant de 900 000 € a déjà été engagé et 940 000 € sont budgétés, pour les années 2022 à 2024, pour remplacer 4,7 kms de canalisations fuyardes.

La Ville de Buzançais a aussi recherché, en vain à ce jour, la possibilité de créer de nouveaux forages et envisagé la possibilité d’une interconnexion avec un réseau d’eau voisin. Ce dernier projet paraît la bonne solution pour sécuriser l’alimentation en eau des habitants.

Régis BLANCHET précise : « les travaux pour connecter le réseau d’eau potable de Buzançais à celui du Syndicat des eaux de la Demoiselle sont envisagés pour l’année prochaine. Cette interconnexion avec le réseau d’eau qui alimente notamment les communes de Saint-Lactencin, d’Argy ou de Villedieu-sur-Indre a pour objectif d’assurer la sécurité en eau potable des habitants, des agriculteurs et des entreprises. L’investissement, très important pour notre commune, s’élèvera à près de 4 millions d’euros. »

Des restrictions d’eau dès la semaine prochaine ?

La prochaine réunion de l’ORE (Observatoire de la Ressource en Eau) aura lieu la semaine prochaine. L’ORE devrait très probablement proposer au Préfet de l’Indre un arrêté prescrivant des premières restrictions d’utilisation de l’eau.

Le Maire de Buzançais ajoute : « La ressource en eau est rare et, malgré toutes les économies d’eau réalisées depuis ces 5 dernières années, nous sommes encore menacés par la sécheresse. J’appelle tous les habitants, les agriculteurs et les entreprises à économiser l’eau dès maintenant. Il faut continuer d’agir pour que la Préfecture de l’Indre ne soit pas obligée de déclencher le dispositif ORSEC cet été, en l’absence d’eau dans les robinets de chacun d’entre nous ! »

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
Share on tumblr
Share on reddit
Share on whatsapp

PUBLICATIONS SIMILAIRES

INFOS

TRAVAUX

Depuis plusieurs années, les chantiers se sont succédés à Buzançais. Nombreux sont les Buzancéens et les visiteurs à nous dire que, désormais, Buzançais a un nouveau visage…

En savoir plus

KIOSQUE

Choisissez votre document parmis un grand choix

Le dernier numéro de BUZ INFO est disponible !

N°18
Publié le
20/08/2021
N°3
Publié le
08/02/2022
N°2
Publié le
01/10/2020
N°1
Publié le
02/09/2017